umr 8599

du cnrs et

de l'université

paris-sorbonne

 

agario
- telefonda sex erotik sohbet sex sohbet

 

Erato et Melpomène, ou les soeurs ennemies. Langage poétique et poétique dramatique dans le théâtre français de Jodelle à Racine (1553-1677)

16e - 18e

Textes dramatiques et esthétiques des XVIIe et XVIIIe siècles

Lundi 4 décembre 2017

à 9h

En Sorbonne, Salle des Actes
1, rue Victor Cousin
75005 Paris

M. GARNIER Sylvain soutient sa thèse de doctorat : "Erato et Melpomène, ou les s¿urs ennemies. Langage poétique et poétique dramatique dans le théâtre français de Jodelle à Scarron (1553- 1650)"

En présence du jury :

MME BABY ( NICE )
MME DAUVOIS ( PARIS 3 )
M. DECLERC ( PARIS 3 )
M. FORESTIER ( PARIS 4 )
MME LOUVAT-MOLOZAY ( TOULOUSE 2 )
M. MONTERRAN ( Strasbourg )

Résumé :

L’expression poétique semble inhérente au théâtre classique. Pourtant, les pièces de la seconde moitié du XVIIe siècle, en particulier les tragédies, sont le fruit de principes « réguliers » qui ont cherché à dépoétiser le théâtre et ont largement réussi dans cette entreprise. Pour rendre compte de ce processus, il est nécessaire de retracer l’histoire de la poésie au théâtre depuis la naissance de la tragédie humaniste, au milieu du XVIe siècle, jusqu’à l’instauration de ce que la postérité appellera le classicisme. Il apparaît ainsi que l’élocution lyrique s’est progressivement déplacée au fil du temps du genre tragique vers le genre comique en suivant l’évolution de la poésie lyrique depuis le style sublime de la Pléiade jusqu’à l’expression burlesque de Scarron en passant par la simplicité malherbienne, l’ingéniosité mariniste ou l’enjouement galant. L’expression lyrique glisse ainsi progressivement des chœurs et des discours pathétiques de la tragédie humaniste vers les soupirs, les chansons et les pointes des amants de la tragi-comédie et de la pastorale avant d’être parodiée dans la parlure ridicule des personnages de la comédie burlesque. Parallèlement à ce mouvement, les penseurs réguliers théorisent l’opposition fondamentale du langage poétique et du langage dramatique, rendant ainsi presque impossible le développement d’une tragédie régulière poétique.

Type de thèse
Date de soutenance 
4 Décembre 2017
Sous la direction de 

Georges FORESTIER

Doctorants
GARNIER