umr 8599

du cnrs et

de l¯universitê

paris-sorbonne

 

Littérature et sacrifice de l'Age classique au XXIe siècle

15.02.2011 > 17.05.2011

16e - 18e

CELLF

Année(s) 
2011
Organisé par 

Philippe ROGER

Code 
Ecole doctorale 
Non
Semestre 
2
Infos pratiques 

Mercredi de 17 h à 19 h (salle 5, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 3 novembre 2010 au 8 juin 2011

Nombreux sont les écrivains et critiques de la modernité qui ont lié littérature et sacrifice, au point d’en faire un lieu commun «théorique». Cela ne va pas sans paradoxe. Le sacrifice, son étymologie l’indique, relève du sacré. La littérature semble historiquement inséparable du processus de sécularisation. Les choses pourtant sont moins simples et le geste moderne qui réintroduit le sacrifice au cœur de la littérature au moment même où l’anthropologie constitue le sacré en objet scientifique pourrait bien renvoyer à toute une archéologie oubliée du littéraire. Il paraît donc pertinent d’étudier ce lien dans la longue durée : depuis le jour où le berger Céladon se jette dans le Lignon à la première page de L’Astrée.    



SEMESTRE 2



Des Lumières à la Révolution : désacralisation, resacralisation



 



On commentera plus particulièrement au cours de ce semestre les œuvres (ou extraits d’œuvres) qui suivent.



La mention * signifie que l’extrait figure dans le recueil numérisé que vous avez reçu par courrier électronique : il s’agit d’extraits très courts et le recours aux œuvres elles-mêmes est évidemment recommandé dans la plupart des cas.



 



1-Sacrifice, héroïsme, mort volontaire : une zone d’ombre des Lumières



(Diderot et d’Alembert) Encyclopédie : articles «Dévouement» et «Sacrifice»  (en ligne sur Gallica)




Nicolas-Antoine Boulanger, De la cruauté religieuse, sections 3 et 4 *




Voltaire, Candide, chapitre second




Jean-Jacques Rousseau



Discours sur les Sciences et les Arts (en particulier : prosopopée de Fabricius]



Lettre à d’Alembert sur les spectacles [conclusion]



Rêveries du promeneur solitaire, 9ème Promenade




[Anonyme] «Fête civique et philosophique en l’honneur de nos frères morts pour la défense de la Patrie en la Commune de Brutus, ci-devant Ris»





Madame Roland, extraits des Mémoires




Suggestions de lectures critiques :



Héroïsme et Lumières, (coll.) études réunies par S. Menant et R. Morrissey avec la coll. de J. Meyers, Paris, Honoré Champion, 2010



Jean-Claude Bonnet, Naissance du Panthéon. Essai sur le culte des grands hommes, Paris, Fayard, 1998 (en particulier chapitres 3-4-5)




2- Retours en gloire : rhétoriques du «dévouement» et poésie du sacrifice pendant la Révolution française




Extraits de Marat, Robespierre, Olympe de Gouges, Joseph de Maistre


Le Brun, «Ode sur le vaisseau Le Vengeur»




Madame de Staël, Corinne




Suggestions de lectures critiques :



Marie-Hélène Huet, «The Revolutionary Sublime», 18th-century Studies, vol. 28, N°1, Fall 1994.



Philippe Roger, «L’homme de sang. L’invention sémiotique de Marat», in La Mort de Marat (coll.), Paris, Flammarion, 1986.



 

Liste des conférences