umr 8599

du cnrs et

de l¯universitê

paris-sorbonne

Annonce
  • agario
  • -

    Récemment, https://betebetgiris.info betebet
    un autre mode de paiement a été ajouté aux systèmes populaires de paiement anticipé. Bahis siteleri https://vipbahissiteleri.net -- Yatırımsız deneme bonusu https://girisadresi.mobi/yatirimsiz-bonus/ -- Tipobet http://tipobet63.com yeni giriş. -- On l'appelait. Contrairement aux cartes de crédit, la seule différence entre les cartes de crédit est que vous avez payé à l'avance.” Si vous voulez acheter paykasa vous pouvez utiliser notre site web. -evden eve nakliyat
    eşya depolama - agario unblocked Watch Online Free

     

    Le fixe et le volatil. Chimie et alchimie, de Paracelse à Lavoisier

    2016
    Auteur 

    Didier KAHN

    Le Fixe et le volatil a obtenu le prix Dagnan-Bouveret de l'Académie des sciences morales et politiques.

     

     

    Un vieil adage alchimique prescrivait de rendre le fixe volatil, puis de répéter cette opération dans l’autre sens. Le fixe, ici, ce sont les faits établis par la recherche historique.

    Le volatil, ce sont les légendes et les préjugés qui ont si longtemps obscurci l’histoire de l’alchimie et de l’ancienne chimie.

    L’œuvre de Paracelse (1493-1541) marque le point de départ d’un long processus qui aboutira, un siècle et demi plus tard, à l’émergence de la chimie clairement conçue comme une discipline scientifique autonome.

    Pour autant, la chimie n’est pas fille de Paracelse. Elle n’est pas davantage l’aboutissement logique de l’alchimie : elle en est issue de façon indirecte, et il fallut attendre la révolution chimique de Lavoisier (1787-1789) pour la consacrer définitivement, imposant désormais la chimie aux yeux de tous comme une science incontournable dans les efforts de l’homme pour comprendre la nature. Exposer cette histoire, c’est d’abord montrer ce que fut l’alchimie médiévale. C’est ensuite exposer tous ses développements à l’époque moderne, et la façon paradoxale dont, malgré son déclin tout au long du xviiie siècle, l’alchimie résista à tous les essais de réfutation jusqu’à Lavoisier.

    Un ouvrage à rebours des idées reçues.