umr 8599

du cnrs et

de l¯universitê

paris-sorbonne

Annonce
  • agario
  • -

    Récemment, https://betebetgiris.info betebet
    un autre mode de paiement a été ajouté aux systèmes populaires de paiement anticipé. Bahis siteleri https://vipbahissiteleri.net -- Yatırımsız deneme bonusu https://girisadresi.mobi/yatirimsiz-bonus/ -- Tipobet http://tipobet63.com yeni giriş. -- On l'appelait. Contrairement aux cartes de crédit, la seule différence entre les cartes de crédit est que vous avez payé à l'avance.” Si vous voulez acheter paykasa vous pouvez utiliser notre site web. -evden eve nakliyat
    eşya depolama - agario unblocked

     

    Critique n° 828 : Un seul navire répondra à tout

    2016
    Edition 

    Les Editions de Minuit

    Site de l'éditeur

    Des images de navires médusent les regards occidentaux : frêles esquifs, barques, canots, rafiots de la détresse, s’efforçant vers les côtes de l’Europe. La télévision nous les montre, mais que voyons-nous ? Un beau livre de Maylis de Kerangal nous met face au regard détourné, distrait, que nous portons sur eux. Dans notre imaginaire, ou notre mauvaise conscience, ces bateaux d’aujourd’hui croisent d’anciens vaisseaux de souffrance : ces négriers, goélettes ou schooners, qu’un orateur de l’époque révolutionnaire appelait des « bières flottantes ». Nous les associons ici sous un titre emprunté au poète de Chemins cherchés, chemins perdus, transgressions – Henri Michaux.

     

    Sommaire

    Marielle MACÉ : Porter la responsabilité de son imaginaire
    Maylis de Kerangal, À ce stade de la nuit

    Patrick SAMZUN : L’écho des voix de l’Amistad
    Marcus Rediker, Les Révoltés de l’Amistad. Une odyssée atlantique (1839-1842)
    Tony Buba, Ghosts of Amistad

    Pierre BIRNBAUM : Le prix d’un Nègre. Arguments contre l’esclavage
    Caroline Oudin-Bastide et Philippe Steiner, Calcul et Morale. Coûts de l’esclavage et valeur de l’émancipation (xviiie-xixe siècle)

    *

    EXPOSITION

    Michel THÉVOZ : Charles Gleyre est-il un peintre pompier ?
    Charles Gleyre (1806-1874). Le romantique repenti (exposition)

    *

    François TRÉMOLIÈRES : Michel de Certeau. Le travail de l’œuvre
    Michel de Certeau, La Fable mystique II

    Laurent DEMANZE : Le cabinet de curiosités de Gérard Macé
    Gérard Macé, Pensées simples
    La Carte de l’empire. Pensées simples II

    Thomas HOCHMANN : Le droit, le bâton et l’autruche
    Frederick Schauer, The Force of Law

    Vincent PETIT : Le chrétien, un citoyen en double
    Martin Rhonheimer, Christentum und säkularer Staat

    Alexandre de VITRY : Panique dans les lettres
    William Marx, La Haine de la littérature