Les revues littéraires dans l'archipel des Caraïbes

10.10.2014

19e - 21e

CIEF (Centre international d'études francophones)

09h30-17h

Paris-Sorbonne, Salle des Actes, 54 rue Saint-Jacques 75005 Paris

Dans le cadre du programme : "La valeur littéraire à l'épreuve de l'archipel : les écritures des Caraïbes et les études postcoloniales"

Ce programme se propose de développer une enquête sur la Caraïbe anglophone, francophone et hispanophone conçue comme une entité éclatée, l'archipel cher à Glissant, pour viser le coeur théorique de l'OBVIL : l'émergence et la constitution de la catégorie de la valeur littéraire.

En invitant à un décentrement du regard, en réfléchissant à la migration des concepts, à l'éclatement des littératures et des canons, pour ne pas dire, chez certains théoriciens, à la remise en cause de toute notion de "valeur", les études postcoloniales modifient le regard porté sur les traditions nationales. La pensée de l'errance et de l'archipel défendue par Glissant, l'écriture en pays dominé poétisée par Chamoiseau, les angoisses autour du choix de la langue, manifestes chez Confiant (mais au même titre chez Ngugi wa Thiongo par exemple), alimentent en outre une réflexion littéraire sur la théorie, une conception du discours littéraire que la théorie ne peut seule embrasser.

On espère, dans la confrontation entre différentes traditions littéraires et linguistiques (langues créoles, anglaise, française, espagnole...) au sein d'un même espace, approfondir la notion même de valeur, redéfinir les cadres de référence à partir desquels elle se construit, explorer le rôle de la littérature sous toutes ses formes, y compris l'essai, dans cette perspective.

Organisé(e) par 

Renée-Clémentine Lucien et Kerry-Jane Wallart

 

Labex "Observatoire de la vie littéraire" de Paris-Sorbonne/ Sorbonne Universités en partenariat avec le Centre de Recherche en Littérature Comparée