Appel à communications : enquête sur les enquêtes : tableaux, parnasses, panoramas de l’histoire littéraire

31.03.2020

16e - 18e

Philosophies des Lumières

Maison de la recherche de l’université Paris 3 (rue des Irlandais) et Maison de la recherche de Sorbonne Université (rue Serpente)

Du Tableau de l'esprit de nos écrivains de Sabatier de Castres en 1772 au Tableau de la littérature française de la NRF en 1929 en passant par le Tableau historique de l'état et des progrès de la littérature française depuis 1789 de Marie-Joseph Chénier (1818), de L’Enquête sur l’évolution littéraire de Jules Huret de 1891 à l’enquête « Pourquoi écrivez-vous ? » de la revue Papiers en 2019 en passant par la célèbre enquête de la revue Littérature de 1919, tableaux, bilans, enquêtes, panoramas jalonnent l’histoire littéraire en fournissant autant de points d’arrêt et de comparaison que de vues synoptiques. Passant de la modalité sérieuse du rapport (Rapport sur le progrès des lettres et des sciences en France de Silvestre de Sacy) à des formes plus enjouées et intimes (le questionnaire de Proust), distincts des entreprises historiennes par leur volonté de proposer une coupe instantanée du présent, souvent produits par les écrivains eux-mêmes et recourant à partir de la fin du XIXe siècle à la modalité spécifique de l’entretien et de l’enquête, ces tableaux synchroniques sont une modalité à part de la critique littéraire. Or ces tentatives de bilan, parfois rééditées, toujours objets de curiosité, n’ont jamais été étudiées en tant que telles. Ce colloque fera le pari qu’elles offrent des points d’observations exceptionnels, à la fois pour les résultats de synthèse qu’elles proposent que pour les présupposés qui les animent. Leurs auteurs, leurs modalités (tableaux de synthèse, schémas, listes, réponses des écrivains eux-mêmes, etc.), leurs frontières chronologiques et leurs choix sociologiques nous semblent aussi riches d’informations que les conclusions qu’elles recueillent sur des moments de l’histoire des lettres. Après l’âge des représentations allégoriques, telles que le Voyage au Parnasse de Cervantès (1614) ou encore le Temple du goût de Voltaire (1733), comment la littérature donne-t-elle d’elle-même une vue synoptique et, le plus souvent, synchronique ? À quelles images et à quels instruments recourt-elle pour mettre en lumière, et parfois en scène, ses grands tendances esthétiques, ses hiérarchies et ses valeurs ? En proposant de revenir de près sur les nombreux exemples de ces enquêtes littéraires, et en réfléchissant sur les formes et la signification du genre lui-même, on se proposera ainsi de réfléchir à l’histoire de l’histoire littéraire, mais aussi aux systèmes de valeurs accompagnant l’idée même de littérature.

Les propositions d’interventions (1 page accompagnée d’une brève bio-bibliographie) sont à envoyer à gefen@fabula.org et gme.metayer@gmail.com avant le 31 mars 2020.

 
Organisé(e) par 

Colloque organisé par Alexandre Gefen (UMR THALIM (CNRS-Paris 3-ENS) et Guillaume Métayer & UMR CELLF (CNRS-Sorbonne université)