umr 8599

du cnrs et

de l¯universitê

paris-sorbonne

 

Alain, littérature et philosophie mêlées

16.10.2009 > 17.10.2009

19e - 21e

HIDIL (histoire des idées de littérature)

Préfaçant en 1956 l’édition des Propos d’Alain dans la Pléiade, André Maurois y voyait un des grands livres de l’humanité. Mais Gracq, qui avait été son élève, estimait qu’il « n’avait pas d’avenir dans l’esprit ». De fait Alain, qui fut de son temps une grande figure, s’est effacé. Son œuvre abondante avait pour ambition de « changer la philosophie en littérature et, au rebours, la littérature en philosophie » : elle fut d’abord celle d’un journaliste (3498 Propos quotidiens de 1906 à 1914) et d’un professeur de philosophie, normalien, agrégé, en charge de la khâgne d’Henri IV pendant plus de vingt ans. Elle touche à la littérature par de grandes études sur Balzac et Stendhal, à la politique, et à tous les domaines de la philosophie, de la métaphysique à l’esthétique et à la philosophie morale, à travers des sujets comme Mars ou la guerre jugée, Le Citoyen contre les pouvoirs, Le Système des Beaux-Arts, Propos sur le bonheur. Elle demande aujourd’hui à être située dans l’histoire de la culture française, et interrogée en tant qu’exemple caractéristique d’une philosophie du sens commun.

Le colloque organisé par l’équipe de recherche « Littératures du XXe siècle » de l’Université Paris-Sorbonne, dans le cadre du programme ANR « Histoire de l’idée de littérature », conjointement avec le Département « Littérature et Langages » et le Centre de recherche sur la philosophie française contemporaine de l’Ecole normale supérieure.
Coordination scientifique : Michel Murat et Frédéric Worms.

 

Organisé(e) par 

Université Paris-Sorbonne, Ecole normale supérieure, Ulm

Programme

Frédéric Worms (ENS-Lille III)

Réflexion pure, imagination et politique : Alain au carrefour du siècle

Didier Alexandre (Paris-Sorbonne)

Une heure avec Alain : l’interview et le dossier de Frédéric Lefèvre

Michel Jarrety (Paris-Sorbonne)

Alain et Valéry

Michel Murat (Paris-Sorbonne)

Le style d’idées

Emmanuel Blondel (Président de la société des amis d’Alain)

L’art de la prose. Retour sur le Système des Beaux-Arts

Philippe Berthier (Paris-Sorbonne)

Alain lecteur de Stendhal et Balzac

Nathalie Froloff (Tours-Paris-Sorbonne)

Alain créateur d’une forme littéraire : le propos

Guillaume Artous-Bouvet (Paris VIII)

La prose comme "pensée en discours"

 Thierry Leterre

Écrire la démocratie chez Alain

Giuseppe Bianco

Pacifisme et théorie des passions : Alain et Georges Canguilhem

Enikö Sepsi (Collegium Eötvös, Budapest)

La politesse. Alain entre Jules Lagneau et Simone Weil

Dominique Perrin (Lyon I)

Julien Gracq, élève d’Alain

Mireille Brangé (Université de Vérone)

Alain et Jean Prévost