umr 8599

du cnrs et

de l'université

paris-sorbonne

 

agario
- telefonda sex erotik sohbet sex sohbet telefonda sex

 

Nathalie
RIZZONI

Domaines de recherche 

Spectacles fin XVIIe et XVIIIe siècles (Foire, opéra-comique, parodie, pantomime, allégories dramatiques, marionnettes, merveilleux). Histoire du théâtre. Histoire littéraire. Esthétique "Rococo". "Petits Genres". Iconographie du théâtre. Arts décoratifs (écrans, éventails, boîtes, miniatures, tapisseries, boutons, etc.).

Responsabilités scientifiques 
Recherches en cours 

• Ecrans à main des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.

Publications 

Livres

Charles-François Pannard et l’esthétique du « petit » (Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, Oxford,Voltaire Foundation, SVEC 01, 2000, 526 p.).

 

Éditions critiques, présentation de textes

Turcaret, précédé de Crispin rival de son maître, d’Alain René Lesage. Introduction, notes et dossier couvrant les deux pièces (Paris, Le Livre de Poche, 1999).

 

Les Fées ou Les Contes de Ma Mère l’Oie de Dufresny et Brugière de Barante (1697); Les Fées de Dancourt (1699) ; La Fée Bienfaisante du Chevalier de La Baume (1708). Introduction générale sur le théâtre à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle, introductions et notes pour chaque comédie dans L’Âge d’or du conte de fées : de la comédie à la critique (1690-1709). La Bibliothèque des Génies et des Fées (t. 5) sous la direction de Nadine Jasmin (Paris, Éditions Honoré Champion, 2007).

 

— Chapitre « Les Spectacles de la Foire avant 1750 » (introduction générale et présentation de six extraits de pièces dans l’anthologie Le Théâtre français du XVIIIe siècle, avec la participation de Jean-Luc Impe pour la partie musicale et les partitions, sous la direction de Pierre Frantz et Sophie Marchand, Paris, L’Avant-Scène Théâtre, 2009, p. 150-195. 

 



Principaux articles de revue
et contributions à des recueils collectifs


— « Marivaux, Pannard et Le Chemin de Fortune », Revue d'Histoire Littéraire de la France (mars-avril 1998, n° 2, p. 215-229).

— « Un représentant pittoresque de Terpsichore : le maître à danser dans le théâtre français de la première moitié du XVIIIe siècle », Actes du colloque « Socio-poétique de la danse » (Moulins, 19, 20 et 21 juin 1997) sous la direction d’Alain Montandon (CRLMC, Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand), Paris, Anthropos, 1998, p. 207-222.

— « Les Acteurs déplacés à la Comédie Française ou Paroles de réfractaires en 1735 », Les Cahiers de la Comédie Française (n° 31, Printemps 1999, p. 84-94).

— « Peste soit de l'Hélicon... ou Apollon et sa clique au Théâtre de la Foire dans la première moitié du XVIIIe siècle », Actes du colloque « Rire des dieux » (Clermont-Ferrand, 12, 13 et 14 février 1998), études rassemblées par Dominique Bertrand et Véronique Gély-Ghédira, Clermont-Ferrand, CRLMC, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2000, p. 307-319.

— « Lesage au coin du bac », L’École des Lettres, numéro spécial Les rapports maîtres et valets dans la comédie du XVIIIe siècle (mai 2000, 91e année, p. 33-42).

— « Du Fils naturel au fils dramaturge », Études sur « Le Fils naturel » et les « Entretiens sur Le Fils naturel » de Diderot, réunies pour le programme de l’agrégation par N. Cronk, Oxford, Voltaire Foundation, Vif, 2000, p. 1-20.

— « Quand l’Absence apparaît… L’allégorie au théâtre au dix-huitième siècle », Actes du séminaire international « L’Allégorie au XVIIIe siècle » (Oxford, 11 et 12 mars 2002), sous la direction d’Edward Nye, Lincoln College, Oxford,Voltaire Foundation, SVEC 2003 : 07, p. 429-443.

— « De l’origine théâtrale de Gil Blas », Revue d'Histoire Littéraire de la France (décembre 2003, n° 4, p. 823-845). Article tiré d’une conférence d’agrégation donnée à l’Université de Saint Étienne (29 janvier 2003) et à l’École normale supérieure de lettres et sciences humaines de Lyon (30 janvier 2003).

— « La Parodie en personne : enjeux et jeux d’une figure allégorique au théâtre », Actes du colloque international « Parodie et série » (Paris, Sorbonne, 12, 13 et 14 novembre 1998), sous la direction de Sylvain Menant et Dominique Quéro, Paris, PUPS, 2005, p. 71-86.

— « Des ombres « panthéonisées » ou de l’art de faire parler les morts au théâtre », Actes du colloque « Dramaturgies de l’ombre : spectres et fantômes au théâtre » (Paris, 28, 29 et 30 mars 2002), sous la direction de François Lecercle et Françoise Lavocat, Rennes, Réseau des Universités Ouest Atlantique, 2005, p. 297-319.

— « Un cabinet de curiosités poétiques au XVIIIe siècle », Actes du colloque « Innovation / expérimentation en poésie » (Grenoble, 27, 28, 29 novembre 2002), réunis par Jean-Pierre Bobillot, Recherches et Travaux (revue éditée par l’Université Stendhal de Grenoble), 2005, n° 66, p. 19-49.

— « Polichinelle chez la Duchesse ou L'ombre de la Foire à la Cour de Sceaux », Actes du colloque en hommage à David Trott Les Théâtres de société au XVIIIe siècle (Paris, Versailles, 2, 3 et 4 juin 2005) réunis par Dominique Quéro (Université Paris IV) et Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval (IUFM et Université de Créteil), Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, Études sur le 18e siècle, XVIII, 33, 2005, p. 21-32.

— « Ecrans à main pour célébrer la naissance du Dauphin (1781) », dans le catalogue de l’exposition Marie-Antoinette, femme réelle, femme mythique (7 décembre 2006-24 février 2007), sous la direction de Catriona Seth et Elisabeth Maisonnier, Paris/Versailles, Bibliothèque municipale de Versailles / Magellan et Cie, 2006, p. 111-115.

— « Des Routes du monde (1730) de Lesage, Fuzelier et d’Orneval… à Marivaux », Poétique de la pensée. Études sur l’âge classique et le siècle philosophique, en hommage à Jean Dagen, réunies par Béatrice Guion, Maria Susana Seguin, Sylvain Menant et Philippe Sellier, Paris, Éditions Honoré Champion, 2006, p. 730-745.

— « Quand dire c’est faire, les parlers merveilleux au théâtre», Actes du colloque international Le Conte en ses paroles. La figuration de l’oralité dans le conte merveilleux du Classicisme aux Lumières (22, 23 et 24 septembre 2005), réunis par Anne Defrance et Jean-François Perrin, Paris, Éditions Desjonquères, 2007 (L’Esprit des lettres), p. 285-298.

— « Tissu textuel et habits de théâtre avant la réforme de Madame Favart, de Mlle Clairon et de Le Kain », Actes du colloque international Art et usages du costume de scène (Universités de Nancy II, Metz, et Paris X, 7-10 mars 2006), préface de Daniel Roche, réunis par Anne Verdier, Olivier Goetz, Didier Doumergue, Vijon (36160), Lampsaque, 2007, (Studiolo essais), p. 73-90.

— « Les Fées de Romagnesi et Procope-Couteaux (1736) : entre Perrault et Marivaux », Féeries. Le conte, la scène, numéro dirigé par Christelle Bahier-Porte (UMR 5611 LIRE), 2007, n° 4, p. 131-153.

— « Du "je" au jeu de l’acteur au XVIIIe siècle ou L’art du comédien par lui-même », L’Annuaire théâtral. Revue québécoise d’études théâtrales, Université d’Ottawa, Ontario, Automne 2007, p. 91-105.

— « Féerire à la Foire », Féeries. Le merveilleux comique, numéro dirigé par Jean Mainil (UMR 5611 LIRE), n° 5, 2008, p. 51-77.

— 

« De la scène à l’écran au XVIIIe siècle : Les Petits comédiens de Charles-François Pannard », Actes du colloque international Iconographie théâtrale et genres dramatiques organisé en l’honneur de Martine de Rougemont (Paris, Centre de Recherches sur la Théorie et l’Histoire du Théâtre, Institut d’Études Théâtrales, Université de la Sorbonne Nouvelle, Paris III, 30 septembre-1 octobre 2005) réunis par Gilles Declercq et Jean de Guardia, Paris Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2008, p. 65-95.

— « La Foire en son miroir ou Les Principes d’une esthétique en action » [Développement d’une communication présentée au colloque Les Théâtres de la Foire organisé par Françoise Rubellin à Nantes en 1999, actes non publiés], Ris, masques et tréteaux. Aspects du théâtre du XVIIIe siècle. Mélanges en hommage à David A. Trott publiés sous l’égide de la Société canadienne d'étude du dix-huitième siècle et réunis par Marie-Laure Girou-Swiderski, Stéphanie Massé et Françoise Rubellin, Canada / Québec, Presses de l’Université de Laval, Les collections de la République des Lettres, Symposiums, 2008, p. 139-162.

— « Le Geste éloquent : la pantomime en France au
XVIIIe siècle », Actes du colloque international Musique et Geste en France de Lully à la Révolution. Études sur
la musique, le théâtre et la danse
(Genève, février 2003), Jacqueline
Waeber (Éd.), Berne, Peter Lang, Publikationen der Schweizerische
Musikforschende Gesellschaft / Publications de la Société Suisse de
Musicologie, Serie II, vol. 50, 2009, p. 129-147 et Annexe p. 265-285.

— « Le Nouveau Spectacle Pantomime à Paris, une
réplique transparente à la censure (1746-1749) », Actes du colloque
international Pantomime et théâtre du
corps
(Toulouse-Le Mirail, mai 2006), Arnaud Rykner (Éd.), Rennes, Presses
Universitaires de Rennes, 2009, p. 33-46.

— « Inconnaissance de la
Foire », L’invention
des genres lyriques français et leur redécouverte au XIXe siècle
(actes des colloques du Théâtre
national de l’Opéra-Comique à Paris), Agnès Terrier et Alexandre Dratwicki
(Éds.), Lyon, Symétrie, 2010, p. 119-151. « Perpetuum mobile »).

— « Les
Dessous de l’Opéra-Comique avant 1750 », La
Fabrique du
théâtre. Avant la mise en scène (1650-1880)
, Pierre Frantz et Sophie
Marchand (Éds.), Paris, Éditions Desjonquères, 2010, p. 70-81.
(« L’Esprit des lettres »).


« Voyages à travers l’impossible : les pantomimes anglaises de
Mainbray à Paris autour de 1740 », Revue
d’Histoire du Théâtre
, 2010-3, p. 333-358.

— « Quand
les arts décoratifs s’invitent au Parnasse : le rhizome de Fanfan et Colas, de l’abbé Aubert à
Voltaire », Séries et variations.
Études littéraires offertes à Sylvain Menant
, Luc Fraisse (Éd.), Paris, PUPS,
2010, p. 617-632. (« Lettres Françaises »).

— « Pleins feux sur la déraison à la Foire avant le règne des Lumières », Le surnaturel sur la scène lyrique, du merveilleux baroque au fantastique romantique (actes du colloque du Théâtre national de l’Opéra Comique à Paris en 2009), Agnès Terrier et Alexandre Dratwicki (Éds.), Lyon, Symétrie, Palazetto Bru Zane, 2012, p. 229-246. (« Symétrie Recherche »).

— « Cruauté muette de la pantomime », Violences du rococo, Jacques Berchtold, René Démoris et Christophe Martin (Éds.), Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 2012, p. 225-244. (« Mirabilia »).

— « Rire des larmes de La Chaussée : critiques et parodies au théâtre », La Chaussée, Destouches et la comédie nouvelle au XVIIIe siècle, Jean Dagen, Catherine François-Giappiconi et Sophie Marchand (Éds.), Paris, PUPS, 2012, p. 223-239. (« Theatrum mundi »).

— [avec Chantal Bouchon] « Regnard, De Wailly et Mlle Contat : un trio improbable pour une iconographie dramatique de premier ordre (1787) », Jean-François Regnard (1655-1709), Charles Mazouer et Dominique Quéro (Éds.), Paris, Armand Colin, 2012, p. 327-342 et I-XII. (« Recherches »).

— « Grand succès sur petits écrans au XVIIIe siècle : Les Deux chasseurs et la laitière d’Anseaume et Duni (d’après La Fontaine) », Le Livre du monde et le monde des livres, Mélanges en l’honneur de François Moureau, G. Ferreyrolles et L. Versini (Éds.), Paris, PUPS, 2012, p. 353-396.

 

— «Каминные экраны XVIII века в семье Шереметевых. На стыке истории костюмированных представлений, декоративного искусства и культуры», «300 лет усадьбе графов Шереметевых «Фонтанный дом». Материалы Международной научно-практической конференции», Санкт-Петербург, Санкт-Петербургское государственное бюджетное учреждение культуры «Санкт-Петербургский государственный музей театрального и музыкального искусства», 2012, с. 171-178.
[“Les Écrans à main du XVIIIe siècle de la famille Cheremetiev, au croisement de l’histoire des spectacles, des arts décoratifs et de l’histoire culturelle”, 300e anniversaire de Fountain House, palais des comtes Cheremetiev, Conférence scientifique internationale, actes publiés par le Musée national du Théâtre et de la Musique de Saint-Pétersbourg, 2012, p. 172-178.]

— « Collé, copieur tourmenté de « L’Ancien Théâtre de la Foire », Charles Collé (1709-1783). Au cœur de la République des Lettres, Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval et Dominique Quéro (Éds.), Presses Universitaires de Rennes, interférences, 2013, p. 133-152.
 

Publications électroniques

— « Préface » pour l’édition en ligne des articles du Dictionnaire dramatique (Chamfort et de La Porte, 1776) consacrés à la poétique, sur le site CESAR (Calendrier Électronique des Spectacles sous l’Ancien Régime et sous la Révolution) / 17th and 18th Century French Theatre Performances, research and electronique databases) créé par Barry Russell, David Trott et Jeffrey Ravel, avec le soutien de la British Academy, du UK Higher Education Funding Councils et de l’Oxford Brookes University. (Novembre 2002).

http://www.cesar.org.uk/cesar2/books/laporte/

 

— « Une précoce anticipation du cinéma d’animation : les gravures à retombe de l'Ambigu-Comique vers 1780 », Actes du Second colloque international CESAR (Oxford, 21-23 juin 2006) réunis et mis en ligne par Valérie Worth-Stylianou et Mark Bannister, (janvier 2007).
http://www.cesar.org.uk/cesar2/conferences/cesar_conference_2006/Rizzoni_paper06.html
 
— « An exceptional and unpublished Series of Eighteenth-Century Theater By-Products : the Handscreens and Fan of Blaise et Babet, a Play by Monvel and Dezède (1783) » / « Une série exceptionnelle et inédite de produits dérivés du théâtre du XVIIIe siècle : les écrans à main et l’éventail de Blaise et Babet, une pièce de Monvel et Dezède (1783) », Acte du Troisième colloque international CESAR / Clark Art Institute, Visions de la scène : théâtre, art et représentation en France, 1600-1800 (Williamstown, Mass. USA, septembre 2008) réunis par Mark Ledbury, Mark Bannister et Jeffrey Ravel, (octobre 2009).

Version française :
Version anglaise :

 

En direction du grand public



— « Écrans à main : une chercheuse lance un appel aux collectionneurs ! », Collectionneur et chineur, n° 135, vendredi 5 octobre 2012, p. 6-7.

— « Les Écrans à main. Des trésors insoupçonnés dans les vieilles maisons françaises », VMF, La Revue des Vieilles Maisons Françaises, n° 248, mars 2013, p. 28-30.

— « Des objets d’art en carton : les écrans à main du XVIIIe siècle », L’Estampille – L’Objet d’art, n° 491, juin 2013, p. 66-71.

Ainsi que « Rencontre » dans La Gazette Drouot, n° 28, Vendredi 19 juillet 2013, p. 188-191.




Adresse postale 
Statut