umr 8599

du cnrs et

de l'université

paris-sorbonne

 

agario
- telefonda sex erotik sohbet sex sohbet

 

Claude
RÉTAT

Directrice adjointe du CELLF

Ancienne élève de l'ENS (Ulm), agrégée de lettres classiques, docteur (littérature française)

Habilitée à diriger des recherches (HDR)

Membre de l’École doctorale ED3 (Littératures françaises et comparées)

 

Domaines de recherche 

 

Littérature française de la deuxième moitié du XVIIIe à la fin du XIXe siècle.

— Secondes lumières et premier romantisme : les renouveaux littéraires et religieux.

— Plein romantisme français (Hugo, Michelet...)

— Littérature, science et politique : corpus Louise Michel.

— Histoire de l’interprétation des religions (Charles-François Dupuis et grands systèmes interprétatifs).

— Littérature maçonnique du XIXe siècle.

 

Publications 

 

 

Ouvrages, éditions de texte

 

— Louise Michel, Prise de possession, nouvelle édition établie, annotée et présentée par Claude Rétat, Paris, L’Herne, 2017, 77 p. En librairie le 3 mai.

— Louise Michel, La Chasse aux loups, édition critique par Claude Rétat, Paris, Classiques Garnier, 2015, 358 p.

— Louise Michel, À travers la mort, Mémoires inédits, 1886-1890, édition critique par Claude Rétat, Paris, La Découverte, 2015, 352 p.

— Louise Michel, La Commune, nouvelle édition par Éric Fournier et Claude Rétat, Paris, La Découverte, 2015, 476 p.

— Barbey d’Aurevilly, Femmes et moralistes, introduction, notice, établissement du texte et variantes, dans Barbey d’Aurevilly, Œuvre critique, VI, Les Œuvres et les Hommes, Pierre Glaudes et Catherine Mayaux dir., Paris, Les Belles-Lettres, 2014, p. 3-217.

— Louise Michel, Trois romans, Les Microbes humains, Le Monde nouveau, Le Claque-dents, édition, présentation et annotation par Claude Rétat et Stéphane Zékian, Lyon, PUL, 2013, 631 p.

— François Henri Stanislas Delaulnaye, Thuileur de l’Écossisme (1821), édition critique, avec présentation et documents inédits, par Claude Rétat, Paris, Dervy, octobre 2007, 627 p.

— Alexandre Lenoir, La Franche-Maçonnerie rendue à sa véritable origine ou l’antiquité de la Franche-Maçonnerie prouvée par l’explication des mystères anciens et modernes (1814), préface et dossier de documents par Claude Rétat, Paris, Gutenberg Reprint, 2007.

— Hugo, « La Légende des siècles » de 1859, Paris, SEDES, 2001, 192 p.

— X, ou le divin dans la poésie de Victor Hugo à partir de l’exil, Paris, CNRS Éditions, 1999, 222 p.

 


 

 Ouvrages en préparation :

 

— Héritage des Lumières et renouveaux religieux du premier XIXe siècle : L’œuvre inédite d’Alexandre Lenoir.

— Science, littérature, révolution : les textes encyclopédiques de Louise Michel (essai et édition des manuscrits)

 


 

Articles

 

— « Goethe secret, Goethe universel, La franc-maçonnerie entre deux rives (France, Allemagne, Suisse, monde) », dans Gœthe et la France, dir. Jacques Berchtold, Genève, La Baconnière, 2016, p. 248-258 (livre accompagnant l’exposition organisée par la Fondation Martin Bodmer, Cologny, Suisse).

— « Alexandre Lenoir, réseau maçonnique et constitution d’un corpus de doctrine maçonnique (1810-1830) », dans Un musée révolutionnaire, Le Musée des Monuments français d'Alexandre Lenoir, ouvrage accompagnant l'exposition du Musée du Louvre (7 avril-4 juillet 2016), sous la dir. de Geneviève Bresc-Bautier et Béatrice de Chancel-Bardelot, Paris, Musée du Louvre, Hazan, 2016, p. 66-75.

— « Fabriquer un livre sacré au XIXe siècle : création religieuse et forgerie », dans Templiers et francs-maçons, De la légende à l’histoire, Catalogue d’exposition, Musée de la franc-maçonnerie, Paris, 12 avril-23 octobre 2016, p. 49-52.

— « Le symbole au XIXe siècle : le lien, le sens, la dispute », dans La Franc-Maçonnerie, ouvrage accompagnant l’exposition de la BnF (12 avril-24 juillet 2016), Pierre Mollier, Sylvie Bourel et Laurent Portes dir., BnF Éditions, Paris, 2016, p. 193-197.

— « Les tuileurs : de l’aide-mémoire à la vision », dans La Franc-Maçonnerie, ouvrage accompagnant l’exposition de la BnF (12 avril-24 juillet 2016), Pierre Mollier, Sylvie Bourel et Laurent Portes dir., BnF Éditions, Paris, 2016, p. 198-201.

— « Vie, mort et race future : Louise Michel », actes du colloque franco-russe L’imaginaire raciologique en France et en Russie aux XIXe - XXe siècles, organisé par Sarga Moussa et Serge Zenkine, RGGU (Université d’État des sciences humaines, Moscou, 2012). Version russe dans : Rasovye predstavlenia vo Frantsii i Rossii v XIX-XX vekakh, Moscou, éditions de la RGGU, 2016, p. 48-63. Version française à paraître.

— « L’humanité sentimentale : Pierre-Simon Ballanche », à paraître dans Le choix d'Hercule, Morales du premier XIXe siècle, Myriam Roman, Christophe Pradeau et Sophie Vanden Abeele-Marchal dir., Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, coll. "Lettres françaises", p. 89-105, à paraître [2017].

— « Darwinus anarchistus explodens. Science et légende de la lutte pour la vie (Louise Michel) », Temps biologique, temps historique, Gisèle Séginger dir., à paraître [2017].

— « Musique et mystères : l’Orphée de Ballanche », dans D’un Orphée, l’autre, 1761-1859, Métamorphoses d'un mythe, dir. par Alban Ramaut et Pierre Saby, Presses universitaires de Saint-Étienne, 2014, p. 135-152.

— « Des grimoires cum commento : Les coulisses d’un nouvel évangile (Le néo-Temple de Fabré-Palaprat, première moitié du XIXe siècle) », Politica Hermetica, n° 28 (numéro thématique Les Coulisses de l’histoire), 2014, Paris, L’Âge d’homme, p. 15-35.

— « La littérature classique à venir : Pierre-Simon Ballanche »,  Rencontres Sorbonne-Halle, 30-31 octobre 2014, « Comment devient-on classique ? (1680-1820), organisées par Michel Delon et Jean-Christophe Abramovici, à paraître.

— « La sphère et les douze tableaux d’Hercule. Années 1770-1820, Charles-François Dupuis, Alexandre Lenoir », Orages n° 13, mars 2014 (n° thématique « La guerre des étoiles, l’astronomie entre lettres et sciences », resp. Stéphane Zékian), p. 121-134.

— « Voyage, initiation, tradition : l’Orphée de Ballanche », dans Le Voyage et la Mémoire au XIXe siècle (colloque international de Cerisy, 2007), Sarga Moussa et Sylvain Venayre dir., Creaphis éditions, 2011, p. 81-94.

— « Orphée et Thamyris. L’écriture de l’épreuve et la critique romantique de l’institution initiatique (Pierre-Simon Ballanche) », Politica Hermetica, recueil thématique « Ésotérisme et Romantisme » (Émile Poulat et Jean-Pierre Laurant dir.), Lausanne, l’Âge d’Homme, 2011, p. 35-53.

— « Le “Dieu vivant” romantique », Romantisme, revue du dix-neuvième siècle, n° thématique « Le vivant », Gisèle Séginger dir., n° 154, 2011, p. 21-34.

— « Remy de Gourmont », dans La Civilisation du journal, Histoire culturelle et littéraire de la presse française au XIXe siècle, Dominique Kalifa, Philippe Régnier, Marie-Ève Thérenty, Alain Vaillant dir., Paris, Nouveau Monde éditions, 2011, p. 1291-1296.

— « La révolution, l’animal, la littérature. Louise Michel et le fauve ancestral », dans L’animal du XIXe siècle, Paule Petitier dir., Paris 7, actes du colloque international de 2008, publiés en ligne (2010) sur le site de l’Equipe « Littérature et civilisation du XIXe siècle » (Univ. Paris Diderot-Paris 7) :

http://www.equipe19.univ-paris-diderot.fr/Colloque%20animal/Page%20titre%20colloque.htm

— « Le rythme et la vie (Bible de l’humanité) », dans Michelet, Rythme de la prose, rythme de l’histoire, Paule Petitier éd., Presses Universitaires du Septentrion, Villeneuve d’Asq, 2010, p. 185-199.

— « Les Philadelphes de Nodier (Histoire des sociétés secrètes de l’armée, 1815) », dans La Tentation du secret, Groupes et sociétés initiatiques entre ésotérisme et politique du XVIIIe au XXe siècle, Politica Hermetica n° 21, Lausanne, L’Âge d’Homme, 2007, p. 56-74.

— « L’Inde nourricière de Jules Michelet », dans L’usage de l’Inde dans les littératures française et européenne (XVIIIe-XXe siècles), Cahiers de la SIELEC n° 4, Paris, Kailash Éditions, 2006, p. 211-225.

— « Rythmes astronomiques / épisodes de l’histoire. Charles-François Dupuis et l’interprétation des religions », dans Les Formes du temps. Rythme, histoire, temporalité, textes réunis par Paule Petitier et Gisèle Séginger, Presses Universitaires de Strasbourg, 2007, p. 241-253.

— « Humanisme et notion de déplacement. L’interprétation des religions à partir de la fin du XVIIIe siècle », actes du colloque sur La notion d’humanisme : expérience russe et française, Serge Zenkine dir., Moscou, 2006, p. 26-35.

— « Le Latin mystique de Remy de Gourmont », dans La Fabrique du Moyen Âge au XIXe siècle, Représentations du Moyen Âge dans la culture et la littérature françaises du XIXe siècle, Simone Bernard-Griffiths, Pierre Glaudes, Bertrand Vibert dir., Paris, Honoré Champion, 2006, p. 971-974.

— « Sum qui sum. Le Latin mystique de Remy de Gourmont », dans La Pensée du paradoxe, Approches du romantisme, mélanges en hommage à Michel Crouzet, Fabienne Bercegol et Didier Philippot dir., Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2006, p. 569-581.

— « Charles Nodier, les Philadelphes et la Franc-Maçonnerie », dans Une fraternité dans l’histoire : les artistes et la Franc-Maçonnerie aux XVIIIe et XIXe  siècles (catalogue de l’exposition, sept. 2005-janv. 2006), Musée des Beaux-Arts de Besançon, Paris, Somogy, 2006, p. 102-108.

— « Jean-Marie Ragon, ou : Qu’est-ce qu’un maçon instruit ? », Renaissance Traditionnelle, n° thématique « Ésotérisme et franc-maçonnerie au XIXe siècle », n° 143-144, juillet-octobre 2005, p. 175-202.

— « Jules Michelet, l’idéologie du vivant », Romantisme, revue du dix-neuvième siècle, n° thématique « Raciologiques », Philippe Régnier dir., n° 130, 2005, p. 9-22.

— « Parler aux yeux : entre épreuves physiques et épreuves morales (George Sand, La Comtesse de Rudolstadt) », dans Lectures de « Consuelo. La comtesse de Rudolstadt » de George Sand, Michèle Hecquet et Christine Planté dir., coll. «  Littérature et idéologies « , Presses Universitaires de Lyon, 2004, p. 367-386.

— « Quand Médée eut le ténia. Une page de l’histoire de la France (Jules Michelet, La Sorcière) », dans «  La Sorcière »de Jules Michelet, l’envers de l’histoire, Paule Petitier dir., Paris, Honoré Champion, 2004, p. 151-159.

— « Jean-Marie Ragon et le modèle du maçon guérisseur », Politica Hermetica, Lausanne, L’Âge d’Homme, 2004, n°18, n° thématique « Ésotérisme et guérison », Émile Poulat et Jean-Pierre Laurant dir., p. 46-64.

— « Hugo et les pierres vivantes », Studi Francesi, n° 140, Année XLVII, fasc. II, mai-août 2003, p. 275-283.

— « L’enfant dieu de Jules Michelet », Eidôlon, novembre 2003 (64), n° thématique sur les « Enfances romantiques », textes recueillis pas Fabienne Bercegol et Gérard Peylet, Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3, p. 211-228.

— « Jugement des dieux, triomphe de l’humanité. Charles-François Dupuis / Jules Michelet », dans L’idée de « race » dans les sciences humaines et la littérature (XVIIIe et XIXe siècles), Sarga Moussa dir., Paris, L’Harmattan, 2003, p. 191-201.

— « L’annotation des Mystères. L’Histoire des religions de François Henri Stanislas Delaulnaye (1791-1795) », dans Les Notes de Voltaire, Une écriture polyphonique, Études présentées par Nicholas Cronk et Christiane Mervaud, « Studies on Voltaire and the eighteenth century », Voltaire Foundation, 2003, Oxford, p. 146-163.

— « Traduction/ réfection du poème antique à la fin du XVIIIe siècle : Charles-François Dupuis », Cahiers Roucher-André Chénier, Études sur la poésie du XVIIIe siècle, n° 21/ 2002, « Poésie et traduction », p. 133-139.

— « Histoire de l’homme à travers ses montures », dans Victor Hugo, « La Légende des siècles » (Première série), actes du colloque de la Sorbonne, édités par André Guyaux et Bertrand Marchal, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2002, p. 219-225.

— « L’excès et ses limites (Hugo, William Shakespeare) », Année Victor Hugo, Revue internationale d’études hugoliennes, n° 1, décembre 2002, p. 63-80.

— « Femme, expression, création poétique chez Remy de Gourmont », dans Masculin/ Féminin dans la poésie et les poétiques du XIXe siècle, Christine Planté dir., Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2002, p. 461-468.

— « L’aile et son héros chez Michelet : histoire naturelle et morale de la force », dans Michelet entre naissance et renaissance (1798-1998), actes du colloque du bicentenaire de la naissance de Jules Michelet (Vascœuil, 1998), textes réunis et présentés par Simone Bernard-Griffiths, Cahier Romantique n° 6, 2001, p. 93-107.

— « Revers de la science. Aubin-Louis Millin, Alexandre Lenoir », dans Rêver l’archéologie au XIXe siècle : de la science à l’imaginaire, textes réunis et rassemblés par Éric Perrin-Saminadayar, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2001, p. 97-119.

— « Le pouvoir des Lumières. Le Tableau du citoyen Dupuis (1806) », dans Ecritures du pouvoir et pouvoirs de la littérature, Lieux littéraires/ La Revue, n° 3, juin 2001, Université Paul-Valéry (Montpellier), p. 223-231.

— « La machine à poème. Charles-François Dupuis, Alexandre Lenoir », Politica Hermetica, n° 15 (n° thématique « Deus ex machina »), Lausanne, L’Âge d’Homme, 2001, p. 24-37.

— « La teinte de la nature : l’Isis du citoyen Dupuis », dans Isis, Narcisse, Psyché entre Lumières et Romantisme, actes du colloque organisé par Pascale Jonchière (mai 1999), Presses universitaires Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand, 2000, p. 71-79.

— « Initiations, initiatives. Prosper Guerrier de Dumast dans les “ mines de l’Orient ” », Chroniques d’histoire maçonnique lorraine, ILDERM (Institut lorrain d’études et de recherches maçonniques), n° 10, mai 2000, p. 8-54.

— « Un Temple à côté du Temple. Le “ muséum mystérieux ” de Thory », Renaissance traditionnelle, nos 123/124 (numéro consacré aux « bibliothèques secrètes »), juillet-oct. 2000, p. 222-255.

— Charles Nodier, « De la maçonnerie et des bibliothèques spéciales », présentation dans Renaissance traditionnelle, nos 123/124, juillet-oct. 2000, p. 255-256.

— « L’Apocalypse selon Dupuis », journée d’étude « Fin des temps, fin du monde, fin de l’histoire », organisée par Paule Petitier, équipe « Histoire des représentations », Université de Tours, 12 mai 2000.

— « Lumières et ténèbres du citoyen Dupuis », Chroniques d’histoire maçonnique, IDERM (Institut d’études et de recherches maçonniques), n° 50, année 1999, p. 5-68 (9 planches).

— « Bible, boucherie ; corpus biblique, exégèse. La femme du lévite d’Éphraïm expliquée par Paul Claudel », dans La Femme coupée en morceaux, textes réunis et présentés par Michèle Clément et Anne Larue, Poitiers, La Licorne, 1999, p. 65-85.

— « Le dernier voyage en Orient d’un “Gaulois helléniste” : Nonnos édité par Marcellus, ou la terre sous le texte », Revue d’histoire littéraire de la France, 1998/1, p. 85-111.

— « La mort de Cambronne : le mot et la mort du héros chez Victor Hugo », dans La Mort du héros dans la littérature française, CEDIC (Centre d’Étude des Interactions Culturelles), Université Jean-Moulin, Lyon, 1997, p. 139-143.

— « Clôtures », dans Hugo, Les Misérables, actes de la journée d’étude organisée par l’école doctorale de Paris-Sorbonne (19 novembre 1994), textes rassemblés par Pierre Brunel, Éditions InterUniversitaires, 1994, p. 179-197.

 


Adresse postale 

 

UMR 8599-CELLF, CNRS/Paris-Sorbonne,
1 rue Victor Cousin, 75230 Paris Cedex 05
 

 

Statut