umr 8599

du cnrs et

de l'université

paris-sorbonne

 

agario
- telefonda sex erotik sohbet sex sohbet

 

Sophie
MARCHAND

Maître de conférences en Littérature française (littérature des XVIIe et XVIIIe siècles, théâtre) à l’Université Paris-Sorbonne

Agrégée de Lettres modernes

Membre permanent du CELLF 16-18 (UMR 8589).

Responsabilités scientifiques 

Participation à des équipes de recherche

Membre du conseil d’administration et du bureau exécutif (secrétaire générale adjointe) de la revue Orages (littérature et culture, 1760-1830).

Membre du conseil scientifique du LABEX OBVIL et membre des projets « la haine du théâtre » et « Molière » au sein de ce programme.

Membre du programme ANR RCF - Registres de la Comédie-Française, associant les Universités Paris IV, Paris 10, Poitiers, le département d’Histoire du MIT (Boston), le laboratoire  Hyperstudio et la Comédie-Française.

Membre du programme ANR THEREPSICORE (Le Théâtre sous la Révolution et l’Empire en province : salles et itinérance, construction des  carrières, réception des répertoires – 1791-1813), mené par le CHEC et le CELIS (université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand) et le CELLF 17e-18e siècles (Paris IV).

 

Participation à l’organisation de colloques et de journées d’études

Avec Jean Dagen et Catherine Giappiconni, colloque international Nivelle de La Chaussée, Destouches et la comédie nouvelle, CELLF 17-18 et Comédie-Française, du 11 au 13 mars 2004.

colloque international Scène, salle et coulisses au XVIIIe siècle, organisé par Pierre Frantz (Paris IV) et Thomas Wynn (Université d’Exeter) à l’Université Paris IV-Sorbonne, les 26 et 27 avril 2007.

En collaboration avec François Lecercle et Zoé Schweitzer, organisation du colloque La théorie subreptice : usages de l’anecdote dans la théorie dramatique de la Renaissance aux Lumières, Université Paris IV-Sorbonne, les 14 et 15 mars 2008.

colloque international La mise en scène avant la mise en scène, organisé à Paris et à Rome les 24 et 25 octobre 2008 et les 21 et 22 novembre 2008 sous la direction de Pierre Frantz (Paris IV) et Mara Fazio (La Sapienza).

Avec Pierre Frantz et Thomas Wynn, organisation du colloque international de l’équipe Phœnix, consacré au Métathéâtre au XVIIIe siècle en France et en Italie, à Paris, les 4 et 5  novembre 2011.

Avec Pierre Frantz et Mara Fazio, organisation du colloque Les Arts du spectacle et la référence antique dans le théâtre européen 1760-1830, Paris, 14 et 15 décembre 2012, Rome 8 et 9 février 2013.

Membre du comité d’organisation du colloque international Diderot. Théâtre, Musique, organisé à l’Université Paris IV-Sorbonne en juin 2013.

Organisation, avec Élise Pavy, du colloque international L’Esprit de système au XVIIIe siècle, CELLF 17-18 (UMR 8599) et université Bordeaux 3 CLARE (EA 4593), à Bordeaux du 10 au 12 avril 2014.

Publications 

Livres

– Théâtre et pathétique au XVIIIe siècle : pour une esthétique de l’effet dramatique, Paris, Honoré Champion, 2009.

–  S. Marchand et F. Boissiéras, Marivaux. Le Jeu de l’amour et du hasard, La Surprise de l’amour, La Seconde Surprise de l’amour, Atlande, collection « clef concours », 2009.

– Le Théâtre français du XVIIIesiècle, sous la direction de Pierre Frantz et Sophie Marchand, Paris, L’avant-scène théâtre, 2009. Coordination. Rédaction de l’introduction générale (avec Pierre Frantz), des chapitres « Comédies française et italienne » (avec Magali Soulatges), « Les idées sur la scène : théâtre historique et politique » et « La naissance du mélodrame ».

– Histoire littéraire du XVIIIe siècle, Paris, Armand Colin, coll. « 128 », 2014.

 

Éditions critiques

Monvel, Les Victimes cloîtrées, drame en quatre actes (1791), MHRA, « Phœnix », 2011.

Lesage, Turcaret, comédie en cinq actes (1709), dans Œuvres complètes de Lesage. Théâtre français, tome II, sous la direction de Christelle Bahier-Porte, Paris, Champion, 2012.

Louis-Sébastien Mercier,  Jenneval ou le Barnevelt français, drame en cinq actes et en prose (1769),  dans Louis-Sébastien Mercier, Théâtre complet (1769-1809), sous la direction de Jean-Claude Bonnet, Paris, Champion, 2014, t. I, p. 59-169.

Louis-Sébastien Mercier,  Le Déserteur, drame en cinq actes et en prose (1770),  dans Louis-Sébastien Mercier, Théâtre complet (1769-1809), sous la direction de Jean-Claude Bonnet, Paris, Champion, 2014, t. I, p. 171-268.

Louis-Sébastien Mercier, Molière, drame en cinq actes et en prose, imité de Goldoni (1776), dans Louis-Sébastien Mercier, Théâtre complet (1769-1809), sous la direction de Jean-Claude Bonnet, Paris, Champion, 2014, t. II, p. 893-1046.

Louis-Sébastien Mercier, Zoé, drame en trois actes et en prose (1782), dans Louis-Sébastien Mercier, Théâtre complet (1769-1809), sous la direction de Jean-Claude Bonnet, Paris, Champion, 2014, t. III, p. 1717-1804.

Louis-Sébastien Mercier, La Maison de Molière, comédie en cinq actes et en prose (1787),  dans Louis-Sébastien Mercier, Théâtre complet (1769-1809), sous la direction de Jean-Claude Bonnet, Paris, Champion, 2014, t. IV, p. 2119-2220.

 

Direction d’ouvrages collectifs

– Devenir un « grand écrivain ». Métamorphoses de la reconnaissance entre Lumières et Romantisme, sous la direction de Jean-Christophe Igalens et Sophie Marchand, Orages. Littérature et culture (1760-1830), n°9, mars 2010.

Participation à l’édition de La Fabrique du théâtre : avant la mise en scène (1650-1880), sous la direction de P. Frantz et M. Fazio, Paris, Desjonquères, 2010.

Participation à l’édition des actes du colloque La Scène, la salle et la coulisse dans le théâtre du XVIIIe siècle en France, sous la direction de Pierre Frantz et Thomas Wynn, Paris, PUPS, « Theatrum mundi », 2011.

– La Chaussée, Destouches et la comédie nouvelle, sous la direction de Jean Dagen, Catherine François Giappiconi et Sophie Marchand, Paris, PUPS, « Theatrum mundi », 2012.

– Anecdotes dramatiques de la Renaissance aux Lumières, sous la direction de François Lecercle, Sophie Marchand et Zoé Schweitzer, Paris, PUPS, « Theatrum mundi », 2012.

 

Articles parus

 « Voltaire critique des disconvenances du style cornélien : du style tragique dans les Commentaires », XVIIe siècle, 225, 2004, p. 625-636.

« Éthique et politique des larmes dans Virginie de Campistron », Littératures classiques, 52, 2004, p. 193-206.

« Sur la scène comme au parterre : relais fictionnels de la réception dans la dramaturgie pathétique des Lumières ». Participation à la journée d’études de doctorants Modalités et enjeux de l’inscription du spectateur dans les textes dramatiques, organisée sous la tutelle du C.R.H.T. à l’Université Paris IV le 22 juin 2004. Actes publiés sur le site internet du C.R.H.T (crht.org) : http://www.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/CRHT_Sophie_Marchand_Sur_la_scene_comme_au_parterre___relais_fictionnels_de_la_reception_dans_la_dramaturgie_pathetique_des_Lumieres.pdf

« Beaumarchais et le pathétique », Méthodes, décembre 2004, Presses de l’Université de Pau, p. 153-161.

Beaumarchais, Le Barbier de Séville, Le Mariage de Figaro, La Mère coupable.  Cours d’agrégation publié par le C.N.E.D, 2004.

« Le dialogue théâtral à l’épreuve du pathétique : autour de Diderot », Studies on Voltaire and the Eighteenth-century, n°2005-07, p. 231-241.

« Variations sur un "sentiment informe" : dramaturgies de l’inceste sur les scènes françaises de la seconde moitié du XVIIIe siècle », Orages, 5, mars 2006, p. 123-142.

« Mademoiselle Clairon et Sophie Arnould vues par les Goncourt ou le théâtre intime des actrices du XVIIIe siècle », Cahiers Goncourt, n°13, 2006, p. 23-35.

« Mythologies de l’effet pathétique au XVIIIe siècle : nature et enjeux de l’efficacité dramatique dans le discours commun », Littératures classiques, n°62, 2007, p. 259-271.

« Jouer les pleurs : spectacle des larmes et statut de l’interprète dans la seconde moitié du XVIIIe siècle », Revue d’histoire du théâtre, 2e trimestre 2007, p. 163-176.

« Les esquisses dramatiques de Diderot : pour une "esthétique de l’inchoatif" » , dans F. Ogée et P. Wagner, The Ruin and the sketch in the eighteenth-century, Wissenschaftlicher Verlag Trier, Landau, 2008, p. 71-82.

« Pour une approche culturelle du répertoire : la lorgnette anecdotique », dans Le Théâtre sous la Révolution. Politique du répertoire, sous la direction de Martial Poirson, éditions Desjonquères, 2008, p. 213-223.

« Voltaire et son théâtre au miroir des anecdotes dramatiques », Œuvres et critiques, XXXIII, 2 (2008), numéro dirigé par Russell Goulbourne, consacré à la réception du théâtre de Voltaire, p. 47-60.

« Les Lumières et la nostalgie des grands crimes : à propos de quelques adaptations françaises de la domestic tragedy » dans Réécritures du crime : l’acte sanglant sur la scène (XVIe-XVIIIe siècles), sous la direction de F. Lecercle, L. Marie et Zoé Schweitzer, Littératures classiques, 67, 2009, p. 187-200.

« D’une autre reconnaissance : l’efficacité du cliché des scènes de reconnaissances familiales dans le drame de la seconde moitié du XVIIIe siècle », dans La Reconnaissance sur la scène française, sous la direction de Lise Michel et Françoise Heulot-Petit, Arras, Artois Presses Université, 2009, p. 185-199.

« Le métier d’anecdotier : l’inscription des recueils d’anecdotes dans le champ littéraire », dans Écrire en mineur au XVIIIe siècle : un art de la tension ? sous la direction de Christelle Bahier-Porte et Régine Jomand-Baudry, Paris, Desjonquères, 2009, p. 264-276.

« Régénérer le théâtre à la source romanesque : le modèle richardsonien dans la théorie dramatique de la seconde moitié du XVIIIe siècle », dans Jeux d’influences. Théâtre et roman de la Renaissance aux Lumières, sous la direction de Véronique Lochert et Clotilde Thouret, Paris, PUPS, 2010, p. 75-88.

« D’une historiographie des querelles à une mythographie de la crise : enjeux de la querelle dans les anecdotes dramatiques du XVIIIe siècle », dans Les Querelles dramatiques en France à l’âge classique (XVIIe-XVIIIe siècles) sous la direction d’Emmanuelle Hénin, éditions Peeters, 2010, p. 317-330.

« L’édition, laboratoire ou purgatoire ? La place de la publication dans la pensée, la pratique et la réception dramatiques de Louis-Sébastien Mercier », dans Le Texte de théâtre et ses publics, sous la direction de Florence Naugrette et Ariane Ferry, Revue d’Histoire du Théâtre, 2010, 1-2, p. 109-118.

« Représenter la claustration : les décors de couvents dans le théâtre de la Révolution, entre idéologie et scénographie », dans Costumes, décors et accessoires dans le théâtre de la Révolution et de l’Empire, sous la direction de Philippe Bourdin et Françoise Le Borgne, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2010, p. 41-55.

« Du rieur au philosophe : Molière au XVIIIe siècle, sous la plume de Grimarest, Goldoni et Mercier », dans Le rire ou le modèle ? Le dilemme du moraliste, textes réunis par Jean Dagen et Anne-Sophie Barrovecchio, Paris, Champion, 2010, p. 463-485.

(Avec Jean-Christophe Igalens), Introduction du numéro de la revue Orages : Devenir un « grand écrivain ». Métamorphoses de la reconnaissance entre Lumières et Romantisme, mars 2010, p. 11-22.

« La mise en scène est-elle nécessaire ? L’éclairage anecdotique (XVIIIe siècle) », dans  La Fabrique du théâtre, sous la direction de P. Frantz et M. Fazio, Paris, Desjonquères, 2010, p. 40-50.

« Anecdotes dramatiques et historiographie du théâtre au XVIIIe siècle », dans Les Arts de la scène à l’épreuve de l’histoire : les objets et les méthodes de l’historiographie, sous la direction de Roxane Martin et Marina Nordera, Paris, Honoré Champion, 2011, p. 127-137.

« L’espace de l’événement ou le théâtre des anecdotes dramatiques », dans La Scène, la salle et la coulisse au XVIIIe siècle, P. Frantz et Th. Wynn (éd.), Presses de l’Université Paris-Sorbonne, « theatrum mundi », 2011, p. 279-291.

« Les jeux de l’ordre et du désordre : réflexion sur la nature des intrigues de La Fausse Antipathie et de Mélanide de Nivelle de La Chaussée », dans La Chaussée, Destouches et la comédie nouvelle, sous la direction de Jean Dagen, Catherine François Giappiconi et Sophie Marchand, Paris, PUPS, « Theatrum mundi », 2012, p. 165-178.

« Le sens de l’anecdote »,  dans Anecdotes dramatiques de la Renaissance aux Lumières, sous la direction de François Lecercle, Sophie Marchand et Zoé Schweitzer, Paris, PUPS, « Theatrum mundi », 2012, p. 27-40.

Postface du volume Anecdotes dramatiques de la Renaissance aux Lumières, sous la direction de François Lecercle, Sophie Marchand et Zoé Schweitzer, Paris, PUPS, « Theatrum mundi », 2012, p. 301-308.

« Un théâtre de l’effraction : images scéniques et imaginaire du spectateur dans Les Victimes cloîtrées de Monvel (1791) », dans Théâtre et imaginaire. Images scéniques et représentations mentales (XVIe-XVIIIe siècles), sous la direction de Véronique Lochert et Jean de Guardia, Éditions universitaires de Dijon, collection « Écritures », 2012, p. 221-231.

« Mercier et la réforme goldonienne, à travers Molière (1776) », dans Le Théâtre italien en France à l’époque des Lumières : entre attraction et dénégation, textes réunis par Camilla M. Cederna, Presses de l’université de Lille III, collection « UL » travaux et recherches », 2012, p. 105-119.

« Corps du public et « électricité du théâtre » : Pensées du parterre (des années 1770 aux premières années de la Révolution française) », dans Corps et interprétation (XVIe-XVIIIe siècles), études réunies par Clotilde Thouret et Lise Wajeman, Amsterdam – New York, Rodopi, coll. « Faux Titre », 374, 2012, p. 163-177.

« Quelques hypothèses sur la ruse marivaudienne », dans La Ruse en scène. Poétiques et politiques de la tromperie (XVIe-XVIIIe siècles), dir. Anne Duprat et Clotilde Thouret, n°3 de la revue en ligne du CRLC, Comparatismes en Sorbonne, disponible en ligne :http://www.crlc.paris-sorbonne.fr/FR/Page_revue_num.php?P1=3.

« L’auctorialité théâtrale à l’épreuve du spectacle »,  Revue Voltaire, 12, Paris, 2012, p. 245-258.

« Diderot et l’histoire du théâtre : passé, présent(s) et avenir des spectacles dans la théorie diderotienne », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, numéro sur « Diderot et les spectacles », dirigé par Marc Buffat et Franck Salaün, n° 47, 2012, p. 9-24.

« Marivaux, Les Fausses Confidences », dans La Parole, GF Flammarion, Prépas scientifiques, Paris, 2012, p. 89-133.

Avec Sarah Nancy, « La voix du public au théâtre et à l’opéra en France - XVIIe-XVIIIe siècles »,  Les Sons du théâtre, Angleterre et France (XVIe-XVIIIe siècles) : Éléments d’une histoire de l’écoute, sous la direction de Xavier Bisaro et Bénédicte Louvat-Molozay, PUR, « Le Spectaculaire », Rennes, 2013, p. 257-270.

« Le Temps du théâtre d’après Le Censeur dramatique de Grimod de la Reynière »,  dans Sudi Francesi, « La Révolution sur scène », sous la direction de P. Frantz, P. Perazzolo et F. Piva, n°169, avril 2013, p.  123-135.

« Diderot, le théâtre et les larmes », Europe, n°1014, « Diderot », octobre 2013, p. 118-129.

« "Une pièce de théâtre est une expérience sur le cœur humain" : empathie spectatrice et théorie du théâtre à l’époque des Lumières », dans Empathie et esthétique, sous la direction d’Alexandre Gefen et Bernard Vouilloux, Paris, Hermann, 2013, p. 103-119.

« L’auteur ! l’auteur !  ou quand l’auteur se donne en spectacle : rites de reconnaissance, évolution du rapport de force et définition du fait théâtral dans la seconde moitié du XVIIIe siècle »,  Diversité et modernité du théâtre du XVIIIe siècle, sous la direction de Guillemette Marot-Mercier et Nicholas Dion, Paris, Hermann, 2014, p. 41-60.

 

Articles à paraître

« "Tous les genres sont bons, hors le genre ennuyeux" : pensée du pathétique et théorie des genres à l’époque des Lumières ».  À paraître dans B. Franco et P. Frantz (dir.), Théorie du théâtre et des genres dramatiques en France et en Allemagne (1770-1830) aux éditions Champion.

« Voltaire et la pensée du public : du poète dramatique à l’homme de théâtre », participation au colloque Voltaire homme de théâtre, organisé du 29 au 31 janvier 2009 par Martial Poirson et Christophe Cave (Grenoble III) à Genève. Actes à paraître aux éditions Classiques Garnier.

« Peut-il y avoir une comédie du sentiment moral ? Les réflexions sur la comédie sentimentale au XVIIIe siècle ». Participation à la journée d’études du Groupe d’étude des moralistes sur Cynisme et conscience morale dans la comédie du XVIIIe siècle, organisée à l’université Paris-Sorbonne le 5 juin 2010 sous la direction de Pierre Frantz. À paraître aux édition Honoré Champion, dans la collection « Moralia ».

« Donner la comédie : la conscience métathéâtrale des héros marivaudiens ». Participation au colloque sur Le Métathéâtre au XVIIIe siècle, organisé par Pierre Frantz, Sophie Marchand et Thomas Wynn à l’université Paris-Sorbonne les 4 et 5 novembre 2011. Actes à paraître aux éditions Classique Garnier.

« Virginie. Évolution du traitement d’un sujet antique », dans  L’Antique retrouvé. Les arts du spectacle et la référence gréco-romaine dans le théâtre européen 1760-1830, sous la direction de P. Frantz, M. Fazio, V. De Santis et S. Marchand. À paraître en 2015 aux éditions Classiques Garnier.

« Du plaisant du parterre à l’orateur du parterre : l’anecdote dramatique comme scène de la voix du public », dans La « Voix du public ». Les Manifestations sonores du spectateur (théâtre, opéra, ballet, parades…) en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, sous la direction de Sarah Nancy et Julia Gros de Gasquet, à paraître aux Presses Universitaires de Rennes.

« Savoir finir un drame : les dénouements du Déserteur de Louis-Sébastien Mercier, entre enjeux idéologiques et enjeux esthétiques », dans Changements de dénouement et réécritures de la fin dans le théâtre européen des XVIIIe et XIXe siècles : causes, modalités, enjeux, sous la direction de Sylviane Robardey-Eppstein, à paraître aux Classiques Garnier.

« Langue des émotions et retour à l’origine : le cri de la nature dans le théâtre du XVIIIe siècle », dans La Langue des émotions, sous la direction de Véronique Ferrer et Catherine Ramond, à paraître aux Classiques Garnier.

« Formes sensibles de la Providence : la voix de la nature (autour de quelques drames de Sade) », article à paraître dans les Mélanges en l’honneur de Michel Delon, sous la direction de Jacques Berchtold et Pierre Frantz.

« Le goût du sang (1760-1800) : le lieu du tragique, entre scène et histoire », Orages, Littérature et culture (1760-1830), n°14 : Le Tragique moderne, sous la direction de Maurizio Melai, à paraître en mars 2015.

« Les actrices et l’imaginaire érotique », dans Genèse du vedettariat théâtral (XVIIe-XIXe siècles), sous la direction de Florence Filippi, Sara Harvey et Sophie Marchand. Actes à paraître.

« Le Silence dans l’esthétique dramatique de Diderot », dans Diderot. Théâtre/musique, actes à paraître.

« Épouser le mouvement de la révolution : le cas des Victimes cloîtrées de Monvel », dans Le Théâtre historique en révolution (1789-1830), sous la direction de François Vanoosthuyse, actes à paraître aux Classiques Garnier.

 

Travaux en cours

– Penser par anecdotes : les anecdotes dramatiques, entre théorie, historiographie et mythographie du théâtre (XVIIIe-XIXe siècles), ouvrage en préparation. 

Participation à l’édition critique du Théâtre complet de Voltaire. Édition collective sous la direction de Pierre Frantz, aux éditions Garnier. Pièces éditées : Catilina ou Rome sauvée, Adélaïde du Guesclin, Amélie et Le Duc d’Alençon (avec Maurizio Melai), Héraclius, Les Pélopides.

Participation à l’édition critique du Théâtre complet de Sedaine. Édition collective sous la direction de Judith Le Blanc aux éditions Garnier. Pièces éditées : Le Philosophe sans le savoir ; La Gageure imprévue ; Raymond V, comte de Toulouse.

 

Statut
Axe de recherche 
Culture, idées, sociétés
Éditions de textes, philologie, humanités numériques